Météo Bordeaux

Tres Nuageux

22°C

Tres Nuageux

Hygrometrie: 60%

Vent: 22.53 km/h

  • 8 Mai 2013

    Tres Nuageux 19°C 13°C

  • 9 Mai 2013

    Tres Nuageux 15°C 9°C


Mon voyage en Russie par la cuisine


Un ballet à Saint-Pétersbourg, une cabane en bois sur les rives du Baïkal, un coucher de soleil sur la Volga, une nuit à bord du Transsibérien… Tout cela a contribué à rendre mon séjour en Russie inoubliable. Mais mon voyage n’aurait pu être parfait sans un autre ingrédient secret : la fabuleuse gastronomie russe. Des pelmeni au kvas en passant par les pirojki et le medovik, voici mes coups de cœur de la cuisine slave.


Pelmeni, vareniki et pirojki 

De la gastronomie russe, je ne connaissais que le bortsch et le bœuf stroganoff avant de débarquer à Saint-Pétersbourg. Rapidement, mes nombreux passages dans des restaurants traditionnels m’ont ouvert les portes à de nouvelles saveurs. De Moscou à Novossibirsk en passant par Vladimir, je suis tombé sous le charme d’une cuisine aussi variée que délicieuse. Mon plat préféré reste indéniablement les pelmeni, ces raviolis à la russe fourrés à la viande, au fromage ou à la pomme de terre voire au chou. Le chou est un ingrédient basique que l’on retrouve dans de nombreuses recettes russes. Même chose pour les pommes de terre, dégustées à toutes les sauces. Autre variété de pâtes russes, les vareniki, que j’aime aussi beaucoup, peuvent se manger sucrés. La version à la cerise est de loin celle que je préfère. Pour accompagner ma soupe, les pirojkis, petits pains fourrés, sont toujours un excellent choix. En entrée, salade olivier et hareng en fourrure me donnent systématiquement l’eau à la bouche. Et pour faire comme les Russes, je n’oublie pas de temps en temps ma bouillie de sarrasin, plat économique que l’on appelle kacha. 

Festival des desserts avec une tasse de thé

Difficile d’échapper au fromage blanc pour le dessert. Il accompagne absolument tout ou presque. Le vatrouchka est un petit gâteau populaire, un peu copieux, entièrement constitué de fromage blanc. Je lui préfère généralement un autre gâteau, le smetannik. Ou mieux encore le medovik, un gâteau à étages à base de miel. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai craqué pour une part de ce gâteau traditionnel tellement appétissant. Et lorsque la France me manquait au pays des tsars, j’optais toujours pour un petit mille-feuilles. Pâtisserie très appréciée en Russie, elle porte le nom évocateur de « tort Napoléon ». La France n’est jamais très loin. La vodka n’est pas la boisson préférée des Russes. C’est bel et bien le thé. À tout moment de la journée, une tasse de thé est toujours la bienvenue pour se réchauffer. Sans oublier un petit boublik, ce fameux pain russe en forme d’anneau. 

Le succès des boissons soviétiques

Ma boisson incontournable est pourtant bien plus fraiche. Issue de la Russie médiévale, elle porte le nom de kvas. À base de pain fermenté et légèrement alcoolisée, elle parvient rarement à séduire les étrangers. Je dois faire exception ! Pour beaucoup de Russes, le kvas est encore associé à l’URSS, lorsque les options de boissons étaient peu nombreuses. Du côté des boissons un peu plus sucrées, je jette souvent mon dévolu sur un verre de mors. Sinon, la kompot, qui n’a rien à voir avec la purée de pommes à la française, est tout aussi fruitée !

Comment obtenir son visa pour la Russie ?

Les démarches d’obtention de visa pour partir en Russie sont de plus en plus simples. Désormais, le visa électronique permet de se rendre facilement à Kaliningrad et à Saint-Pétersbourg. Pour profiter de la même procédure pour l’ensemble de la Russie, ce n’est plus qu’une question de temps. L’e-visa permet de voyager dans le plus grand pays du monde pour un maximum de deux semaines.








/




JoomSpirit